Comment voyager de manière éco-responsable? - Plaids Cocooning
3386
post-template-default,single,single-post,postid-3386,single-format-standard,theme-bridge,bridge-core-2.2.1,woocommerce-no-js,et_bloom,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-20.8,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Comment voyager de manière éco-responsable?

Récit d’une Vélo- Odyssée par Corentin Waro

1. Lorsque la France ferme ses frontières, ou comment voyager différemment

Prenons le bon côté de cette pandémie, de la fermeture de ces frontières prenons donc le temps de découvrir notre super pays.

C’est ce que nous avions choisi de faire l’été dernier avec ma compagne Mathilde.

Conscient de la chance que nous avons de vivre sur la côte basque, nous ressentons que la population est beaucoup plus sensible à la protection de notre environnement que les populations vivants dans les grandes agglomérations.

 

Originaire de Lille, je vous avoue que de voir quelqu’un jeter son mégot de cigarette dans un caniveau ne m’alertais pas plus que ça, tout comme le fait de prendre un avion pour voyager à moindre coût à l’autre bout de l’Europe et profiter du soleil qui nous manque dans le nord.

Depuis 2012 et mon arrivée dans le pays basque,  j’ai appris à prendre conscience de l’importance de la protection de notre environnement. D’autant plus grâce à l’association du Flocon à la vague avec laquelle je suis engagé.

Que nos choix de consommation impactent directement notre environnement.

Nous avons donc pris le taureau par les cornes, ayant tous les deux le goût de l’aventure, nous étions à la recherche d’un séjour en France alliant itinérance, aventure, efforts physiques et découverte de gastronomie locale pour une durée de 2 semaines.

Notre choix s’arrête donc sur 2 circuits potentiels :

  • La descente du Rhône depuis le lac de Genève jusqu’a son embouchure à Marseille
  • La traversée de la vélo odyssée entre le Cap ferret et Pornic afin d’ y rejoindre des amis pour achever les vacances.

Une fois les diverses informations rassemblées pour l’établissement de ces séjours, nous nous sommes rendus à l’évidence que nous n’avions pas  les compétences requises pour descendre le Rhône.

Nous voilà donc dans la préparation de notre trip en vélo.

Après avoir lu différents retour expériences, nous décidons de faire de grandes étapes, ce que je ne conseille absolument pas aux familles, limités vous à une seule étape.

Vous retrouverez l’intégralité de ces étapes sur le site : https://www.lavelodyssee.com/

 

Pour le matériel, nous avions 2 vtc de bonne qualité, nous avions aussi acheté d’occasion une roulotte à attacher derrière le vélo pour transporter nos affaires.

Nous avions donc pas de bagages sur les vélos, seulement un des 2 vélos qui tirait la roulotte.

Nous avions pris le soin d’acheter des chambres à air de rechange ainsi que des bombes anti-crevaison.

Niveau nourriture nous avions prévu de dîner dans des restaurants et de déjeuner selon nos envies.

Cependant pour les encas, nous avions prévu des fruits secs ainsi que des compotes de fruits.

Après avoir eu quelques de jours de repos au bord du bassin d’Arcachon, nous voila prêt à partir.

Mes beaux parents décidèrent de nous accompagner jusque Lacanau lors de la première étape soit les 25 premiers kilomètres.

carte de Vélo- odyssée

Premier Jour : Lége – Saint Palais sur mer 133 km

Le premier jour s’annonce compliqué sachant que nous n’avons jamais essayé nos montures sur de longues distances.

Nous prenons la route vers 8h assisté de Jacques et Françoise ( les parents de Mathilde) après 1H15 dans les pins nous arrivons à Lacanau, destination finale de nos accompagnateurs.

Nous sommes pour l’instant encore en pleine forme.

Après 4h de vélo sur des super pistes cyclables dans les pins, nous rencontrons le marché de Montalivet.

Nous décidons alors d’acheter de la charcuterie et du fromage afin de casser la croute sur un banc de la ville afin de recharger les batteries et repartir pour de plus belles aventures  à travers les pins sous le soleil de plomb du mois d’aout et notamment la traversée de l’estuaire de la Gironde via le bac entre le Verdon sur mer et Royan.

Ce fut très simple et je trouve le prix de la traversée très modeste ( 6 euros de souvenir).

Après cette courte traversée, nous ré-enfourchons nos vélo afin de sortir de Royan direction Saint Palais Sur Mer en longeant la côte.

Quelques derniers efforts plus tard et bien affaiblie nous rejoignons le domaine  de Saint Palais; Super hôtel 3 étoiles à prix très raisonnables avec un super petit déjeuner.

 

Pour le dîner, nous nous arrêtons par hasard dans le restaurant chez Bob qui doit être je pense, le restaurant historique de Saint palais qui propose une carte large avec une sélection de produits de qualité.

Après un bon repas bien mérité suite à cette journée éprouvante de vélo, nous étions prêt à continuer notre aventure.

Deuxième jour : Saint palais sur Mer – Rochefort 80 km

Premier réveil avec quelque crampes dans les jambes, bien évidemment nous n’avions pas pris le temps de faire des étirements la veille.

Heureusement le soleil est là pour nous accompagner.

Après un super petit déjeuner dans le parc de l’hôtel nous revoilà partis pour 80 km soit 50 km de moins que la veille; ce qui fait du bien au moral.

La Vélo-odyssée vous offre ici une étape royale avec vue sur mer, une piste cyclable qui serpente dans la forêt littorale et dessert de jolies plages.

Nous découvrons alors les bassins ostréicole de Marennes, c’est magnifique.

Nous trouvons un superbe petit restaurant face à l’océan: La Plage

Je vous conseille fortement l’entrée qui décline l’huitre sous 3 formes, un régal comme tous les plats de ce restaurant.

Après ce fabuleux repas, nous prîmes le temps de faire une sieste au bord de l’eau afin de ne pas trop subir la digestion sur le vélo.

Au moment de remonter sur le vélo l’envie n’est plus aussi forte qu’a la première fois surtout que le soir nous faisons étape à Rochefort.

Pour ce soir, pas de station balnéaire mais un hôtel dans le centre de la ville qui se prête plus facilement à l’hébergement de commerciaux sur la route ( comme j’ai l’habitude de faire lors de mes prospections) qu’un hôtel où des touristes viennent profiter de la ville.

Cela nous a d’ailleurs fait bizarre, nous avions l’air d’être dans une ville morte, les restaurants étaient pour la plupart fermés et la ville déserte, nous prîmes le temps d’allez voir l’Hermione.

Après avoir trouvé un restaurant correct, nous ne traînons pas et rentrons à l’hotel.

Troisième jour Rochefort – L’aiguillon sur mer 100 km

Nous voila à notre 3 ème jour de vélo, 210 km de vélo dans les jambes et la seule chose que l’on peut dire c’est que nous le sentons.

Nous avons hâte de quitter Rochefort pour retrouver la côte.

La chance est toujours de nôtre côté, le soleil est toujours au rendez vous.

Après un petit déjeuner copieux, nous enfourchons nos montures en direction de la Rochelle.

La piste cyclable est toujours aussi agréable dans les petits marais, nous avons l’impression d’être complètement ailleurs mais surtout pas en France, il y a des animaux sauvages de partout qui vivent la paisiblement, nous croisons quelque pêcheurs de temps en temps qui ont l’air de passer du bon temps.

Nous apercevons au loin les tours de la Rochelle, des touristes qui affluent autour du vieux c’est un réel retour à la civilisation pour nous après ces quelques heures de pédalage dans ce no man land.

Heureux d’avoir fait la moitié de notre trajet du jour, mais conscient de la route qui nous reste à faire, nous décidons de continuer sans marquer le pas, de juste s’arrêter pour acheter des sandwichs que l’on mangera une fois l’océan retrouvé.

Direction donc le petit village de la Pelle et ses Carrelets( cabane de pêche montée sur pilotis).

Les sandwichs une fois avalés, nous prenons le temps de nous allonger sur le sable en bas de ses carrelets afin de reposer nos jambes et laisser passer les heures ou le soleil est à son zenith.

Direction l’aiguillon sur mer, nous en prenons encore plein la vue c’est magnifique.

Nous arrivons ensuite sur la grande baie d’aiguillon qui doucement nous amène sur le village.

Nous rejoignons alors la magnifique « Maison Salée » qui est une chambre d’hôte d’une authenticité remarquable:

Sa propriétaire est très sympathique et nous met tout de suite a l’aise, nous conseillant les bons endroits pour se restaurer dans le coin.

Nous décidons de continuer notre route à pied direction la faute / mer pour déguster un repas très simple dans une petite crêperie locale.

A noter l’énorme Luna Park sur le pont entre aiguillon et la Faute / mer.

Cabine de pêche montée sur pilotis

Quatrième Jour : Aiguillon/ mer – Brétignolles/ mer : 77 KM

Les jambes commencent à être de plus en plus lourdes, mais la journée commencent excellemment bien grâce au super petit déjeuner maison de nôtre Hôte sur la petite terrasse face au soleil.

J’ai d’ailleurs très hâte de commencer à pédaler car aujourd’hui nous passons par les sables d’Olonnes ville qui me fait rêver depuis ma plus tendre enfance car elle est le point de départ du Vendée Globe ( Course autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance, sur des voiliers monocoques ).

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous reprenons la route, comme d’habitude, il  faut 10 bon kilomètres afin de retrouver de vraies sensations dans les jambes tellement elles sont tendues.

La vue est magnifiques, nous longeons la côte avec les dunes d’un côté et de l’autre de la piste cyclable.

 

Nous commençons à apercevoir les sables d’Olonnes au loin  et un restaurant sur la droite de la route attire mon attention : Les chardons »

Ce fut une réelle surprise, c’est un restaurant italien qui sublime ces plats avec de super produits.

Je vous conseille absolument la pizza au truffe.

Ce fut un réel moment de bonheur de s’arrêter dans ce restaurant surtout que le temps commençait à se couvrir.

Nous voilà maintenant plus lourd pour reprendre la route.

 

Après le passage tant attendu des sables d’Olonnes, jolie ville du bord de mer, nous continuâmes notre chemin le long de la côte pour nous diriger vers Bretignolles sur mer et son Hotel/restaurant étoilé au guide michelin très bon rapport qualité prix.

Nous avons donc choisi de nous faire plaisir pour cette dernière nuit, sachant qu’il propose une formule étape très raisonnable.

Après une douche, et en ayant pris soin d’enfiler notre plus belle tenue, direction le restaurant pour un menu étoilé 3 plats tournés autour de la mer et ce fut un réel régal  pour nos papilles.

Nous voila maintenant prêt à dormir sur nos deux oreilles avant la dernière étape et l’arrivée tant attendue chez les copains.

Cinquième jour : Bretignolles / mer – Pornic 85 KM

La journée commença superbement bien par le petit déjeuner au sein du restaurant étoilé ( ce petit déjeuné était compris dans la formule étape), et c’est clairement le meilleur petit déjeuner que j’ai essayé de ma vie ( tellement de produits frais, pain et brioche maison, fromage des producteurs locaux…).

Une fois toute ces bonnes choses englouties, il nous fallait maintenant prendre la direction de Pornic pour retrouver nos amis.

Nous choisissons de ne plus suivre la Vélo-odyssée pour gagner du temps mais surtout des kilomètres et de couper à travers la campagne, car c’étaient que des petites départementales ou l’on se doutait que l’on allait pas trop rencontrer de voitures.

Nous quittons donc le bord de mer.

Même si les premiers coups de pédales sont durs, je suis tellement enthousiaste à l’idée de retrouver mon pote ainsi que de reposer pour de bons mes muscles fessier que le coup de pédale s’accélère tous comme la vitesse de mon embarcation ( mon vélo+ la remorque que je tire maintenant depuis 390  kilomètres.)

Après un court arrêt sur la place d’un petit village, ou nous avons pris le soin d’acheter de la nourriture pour se restaurer rapidement, les kilomètres s ‘enfilent jusqu’a Pornic.

C’est alors que vers 15 h nous posions enfin les vélos sur le portail d’Antoine notre Hôte pour la semaine.

Au programme: surf, soleil, apéro et rigolades.

 

 

Je vous écrit ce récit quasiment 1 an après l’avoir effectué, et ça me met en joie de me remémorer tous ces magnifiques paysages que nous avons traversés.

Je recommande à quiconque de faire cette aventure de Vélo-odyssée, choisissez votre parcours, la longueur et la durée de votre trip en fonction de vos capacités physiques, surtout si vous emmenez vos enfants.

Pour toutes les adresses que je cite dans cet article, je vous les recommandes les yeux fermés.

J’espère surtout que le récit de notre aventure vous donnera envie de vous lancer dans des « vacances aventures » sans partir à l’autre bout du monde.

 

Corentin, frère de Victorine et responsable commercial de Plaids Cocooning



Livraison offerte en France et en Europe !

Sans minimum d’achat.

Retours gratuits

15 jours après réception

Paiement 100% sécurisé

Visa, Mastercard, Amex, Paypal.